Commune de Paris : l’élection des mandataires du peuple

L’Appel aux électeurs parisiens, daté du 25 mars 1871 et rédigé par les membres du Comité central de la Garde nationale, met en lumière la question cruciale du système électoral, en précisant la nature des rapports entre électeurs et élus.
- Ces rapports méritent d’être analysés et connus !

Articles les plus récents

  • Hannah Arendt, la révolution et les Droits de l’Homme

    , par F.G.

    Les contributions des historiens et philosophes réunies dans ce volume, analysent la manière dont Arendt instrumentalise l’histoire des Révolutions américaine et française et se détermine par rapport à la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen. Elles étudient également la place qu’Arendt attribue au peuple au cours de ces processus et dans quel esprit elle se réfère, dans le dernier chapitre de son essai de 1963, aux « conseils » révolutionnaires. La formule arendtienne du « droit à avoir des droits » amorce-t-elle, comme certains (...)

  • Tirage au sort pour le climat, le crépuscule de la raison

    , par André Bellon

    Le monde est fou, la planète brûle. Et, comme toujours devant les dangers et les peurs, se dressent des prophètes, chacun porteur de la solution miracle. Apparemment, rien de nouveau sous le soleil. Tous les apprentis dictateurs ont toujours expliqué qu’ils demandaient le pouvoir absolu pour (...)

  • Référendum pour aéroports de Paris : Un outil pour chaque citoyen

    , par André Bellon

    Quelques jours après le lancement des signatures, que dire du référendum sur la privatisation d’Aéroports de Paris ? Quoi qu’on pense du gouvernement, quoi qu’on pense du RIC, plusieurs questions se posent : à qui appartiennent les aéroports ? La concurrence doit-elle être une religion ou une méthode ? (...)

  • Tout est bien qui finit mal

    , par Maurice Lemoine, Tribune libre

    Écrit dans un style loufoque, ce roman ne l’est sans doute pas autant qu’il y paraît. Plus proche de San Antonio que du Monde diplomatique, l’auteur, qui connaît bien le monde des médias, croque férocement ceux-ci de l’intérieur et, souvent très « mal pensant », ni Charlie ni Edwy Plenel, cogne joyeusement sur tout le monde, amis et ennemis, décrivant en filigrane une société – la nôtre – qui a perdu tous ses repères et navigue à vue.

  • La CES ou le sous-marin du grand patronat et de l’extrême-droite

    , par John Groleau

    Très peu de personnes connaissent la Confédération européenne des syndicats (CES) « regroupant 90 syndicats nationaux, dont la CFDT, FO et la CFTC, ainsi que, depuis 1999, l’Unsa et la CGT » . Actuellement son président est Laurent Berger, le « leader » de la CFDT.
    Lors de l’ouverture du dernier (...)

  • La guerre du blé au XVIIIe siècle. La critique populaire de la liberté économique

    , par J.G.

    Études rassemblées et présentées par Florence Gauthier et Guy-Robert Ikni.
    Tout comme le droit et la politique, l’économie est une science morale : ce qui s’est soudain obscurci lorsqu’une nouvelle politique économique chercha à imposer la sienne dans le secteur de la production et du marché des subsistances. La Guerre du blé, au XVIIIe siècle, fut l’expression de cette lutte entre deux morales : l’ancienne établissait un prix accessible à tous, la nouvelle un prix spéculatif, dépassant les revenus d’une importante partie de la société.

  • Lettres au bureau de l’Association des Historiens Contemporanéistes de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (AHCESR) devenues « lettre ouverte » après censure réitérée

    , par Annie Lacroix-Riz, Tribune libre

    Chers collègues,
    Je me réjouis de votre réponse, fort tardive et post-électorale. Vous êtes libres d’assumer, assurément, vos préférences politiques, mais l’argument est, en l’occurrence, d’autant plus choquant que la vérité historique a été très malmenée par les tribunes affichées, soit de fait, sur les origines de l’Union européenne (deux tribunes d’« éminents historiens européens »), soit de principe, sur la conception même de l’histoire de cette Union (dans son titre même, celle des universitaires de Lille), et, surtout, que vous avez interdit tout débat sur ces choix.

Mon édito

Lu 74 fois
La dette publique : à qui profite-t-elle ?
Le MEDE« F » a une priorité : le fédéralisme européen
Le FN et le marché transatlantique
LE RÉGIONALISME
CIA. 1947 - 1977 : opérations clandestines et coups d’État
4 février 1794 : la Convention montagnarde abolissait l’esclavage dans les colonies françaises

Sites favoris Tous les sites

Brèves Toutes les brèves