Les affirmations de Macrondamus

fontsizeup fontsizedown

« Au moment d’annoncer un nouveau confinement aux Français le 28 octobre, Emmanuel Macron avertit la population : “À ce stade, nous savons que quoi que nous fassions, près de 9 000 patients seront en réanimation à la mi-novembre, soit la quasi-totalité des capacités françaises”, avait-il lancé.


Quelques jours plus tard, Olivier Véran tempérait légèrement les projections du chef de l’État lors de son point hebdomadaire sur l’épidémie de Covid-19. “Si nous ne respectons pas suffisamment le confinement, alors nous connaîtrons un risque fort de saturation au niveau national dès la mi-novembre avec plus de 7 000 patients atteints du Covid en réanimation”, assurait-il.

Avec le recul, les affirmations d’Emmanuel Macron, puis d’Olivier Véran, apparaissent précipitées. Au 15 novembre, 4 880 personnes atteintes du Covid-19 se trouvaient en réanimation, soit presque la moitié du chiffre donné par le président de la République. En revanche, le nombre total de personnes dans les services de réanimation n’est pas communiqué par Santé publique France [1]. Si la tension dans les hôpitaux est une réalité, elle est néanmoins bien moins importante que prévu.

[...]

Le gouvernement s’est en réalité basé sur les modélisations d’épidémie de l’Institut Pasteur et de Santé publique France à la fin octobre. Elles avaient été présentées lors des deux conseils de défense qui avaient précédé les annonces d’Emmanuel Macron le 28 octobre, comme l’explique Les Echos. » Thibault Marotte

Extrait de son article (avec AFP), « Covid-19 : les projections du gouvernement étaient-elles trop catastrophistes ? », lexpress.fr, 16/11/20.

Sites favoris Tous les sites