"Nantes. Steve : la version des secouristes accable la police"

« Mobilisés quai Wilson, à Nantes, la nuit de la Fête de la musique, des agents de la Protection civile livrent leurs vérités sur l’intervention de la police, qu’ils jugent “totalement disproportionnée”.

Témoins clés de la nuit de la Fête de la musique, ils ont transmis leurs témoignages à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN), ainsi qu’il leur a été demandé. Mais ces secouristes de la Protection civile ont le sentiment que leurs observations critiques ont été passées sous silence. Et ce, soulignent-ils, alors que leur “discernement” était “total. On n’a évidemment rien bu et pas pris de stupéfiants.” D’où le sentiment de colère qui jaillit et “le besoin de parler”. “Cette nuit-là, il s’est produit une injustice, il y a un truc qui s’est passé qui n’est pas normal”, décoche, posément, ce secouriste dont l’équipe de quatre personnes a été “déclenchée à 4 h 13 pour intervenir auprès d’une personne ayant fait un malaise à moins de 100 mètres du bunker” du quai Wilson, ce site où un mixeur a remis le son qui a déclenché l’opération de police.

“On était dans la norme festive”

Pas question de laisser dire qu’il n’y a pas eu de mouvement de foule, ainsi que l’énonce pourtant la police des polices dans son enquête administrative, avant de conclure à (...) » Yan Gauchard

Pour lire la suite : www.presseocean.fr/

Sites favoris Tous les sites