Public Sénat : « Conversation d’avenirs » du 8 novembre 2008 avec Jacques Attali sur la RFID

, par  John Groleau
Lu 936 fois

Alors que le transhumaniste suédois Hannes Sjöblad teste l’implant du « passe sanitaire » sous la peau via une micro-puce, il est intéressant de réécouter Jacques Attali dans l’émission Conversation d’avenirs diffusée le 8 novembre 2008 avec la journaliste Stéphanie Bonvicini sur Public Sénat, concernant la RFID (radio-identification) [1]. C’est avec cette journaliste dans une autre émission, qu’il avait évoqué le fait que selon lui la planète « sera un jour unifiée autour d’un gouvernement mondial ». André Bellon avait écrit en mars 2020 le concernant : « Toujours obsédé par sa vision transcendantale d’un gouvernement mondial dont il continue de se voir un des piliers, il nous assénait sans sourciller, dans sa rubrique de L’Express du 3 mai 2009, que la pandémie de H1N1 devrait aider à atteindre son objectif. En effet, disait-il, l’expérience aidant, on devrait, lors de la suivante, “mettre en place une police mondiale, un stockage mondial et donc une fiscalité mondiale. On en viendrait alors, beaucoup plus vite que ne l’aurait permis la seule raison économique, à mettre en place les bases d’un véritable gouvernement mondial”. La question de la légitimité d’un tel gloubiboulga, de son rapport à l’humain, de la démocratie, ne l’interpelle pas du tout. Ce qui compte, c’est qu’il entre dans les critères qu’il assène depuis des années dans des medias complaisants. Comme nous l’avons déjà dit, l’actuelle crise sanitaire montre surtout à quel point l’oubli, et même le déni, de l’intérêt général en France comme ailleurs, a conduit à délaisser les services sanitaires, à détruire les hôpitaux publics. »

Navigation

Sites favoris Tous les sites

Brèves Toutes les brèves