Appel à des commissions d’enquêtes parlementaires sur les violences envers les Gilets jaunes. Non aux récupérations !

, par  André Bellon
Lu 133 fois

Chère amie, cher ami,

Vous êtes déjà plusieurs centaines à soutenir notre appel à des commissions d’enquêtes parlementaires sur les violences envers les gilets jaunes. Nous avons envoyé cet appel aux Présidents des groupes parlementaires de l’Assemblée et du Sénat ainsi qu’aux Présidents de ces deux assemblées.
Une député du groupe LFI ayant tenté de récupérer cette initiative à titre personnel alors que son groupe ne répondait même pas à nos courriers, nous avons envoyé à sa présidente le message suivant :

À Mathilde Panot, 12/11/2022

Présidente du groupe LFI de l’Assemblée nationale

Madame la présidente,

Par lettre du 3 octobre dont copie jointe, nous attirions votre attention, comme celle des autres présidents de groupe et celle de la présidente de l’Assemblée, sur notre appel à la création d’une commission d’enquêtes parlementaires concernant les violences envers les gilets jaunes. La chape de plomb qui est retombée sur ces événements appelle, selon nous, la Représentation nationale à s’en saisir. Notre appel, lancé par 6 responsables associatifs, dont 2 du mouvement des gilets jaunes, est aujourd’hui signé par plusieurs centaines de citoyens de tout le pays.

Vous n’avez pas cru bon d’en accuser réception. Dont acte. En revanche, nous découvrons avec surprise, en particulier dans Le Parisien, que Madame Raquel Garrido, membre de votre groupe, souhaite à son tour lancer une commission d’enquête à l’Assemblée, ou à défaut, un « audit parlementaire » afin d’entendre « tous les protagonistes » et qu’il en découle des « propositions législatives ». Bien sûr, il est loisible à cette élue qui, d’ailleurs, ne nous a pas contacté non plus, de faire des propositions en la matière et nous admettons volontiers que cela peut faire avancer la cause. Nous nous inquiétons cependant que l’idée d’une telle commission d’enquête puisse être personnalisée, liée à une élue par ailleurs très médiatisée sur une grande variété de sujets. Nous craignons surtout que, en lui donnant une étiquette politique, elle affaiblisse la portée d’une démarche qui se veut d’intérêt général et qui ne peut être comprise que si elle le reste.

Nous continuons, pour notre part, à populariser la revendication d’une commission d’enquête parlementaire sur les violences envers les gilets jaunes au-delà des clivages partisans. Merci de votre prochaine réponse, avec nos salutations distinguées.

André Bellon, Président de l’Association pour une Constituante ; Jean-Pierre Crépin, Écrivain, Gilets jaunes Constituants ; Michèle Dessenne, Présidente du Pardem ; Fabrice Grimal, Entrepreneur Gilets jaunes ; Patrice Hemet, Porte-parole du MS21 ; Michel Lamboley, Réseau Social Laïque

Copie Raquel Garrido.

Voici par ailleurs la réaction du Réseau Social Laïque :

Bonjour,

Une conférence de presse réunissant certains GJ et la LFI a eu lieu aujourd’hui. Elle reprend notre action concernant notre demande de commission d’enquête sans pour autant nous avoir accordé une réponse à notre courrier. De même, nous n’avons pas été invité à cette conférence de presse organisée par Raquel Garrido. Cette manière de faire est parfaitement inadmissible et complètement contre productive comme nous l’avions signifié par courrier à Mathilde Panot.

Force est de constater que la LFI ne respecte rien et instrumentalise tout. Pour accéder à notre courrier :

Cliquez sur l’image

Navigation

Sites favoris Tous les sites

Brèves Toutes les brèves