Alstom et STX : la grande braderie industrielle se poursuit

Emmanuel Macron continue la politique de désengagement de l’État [1]. Depuis quelques jours, deux fleurons industriels français sont en voie d’absorption par leurs concurrents. Ils ne battront plus entièrement pavillon tricolore, mais rassurez-vous les deux « bijoux de famille » n’ont jamais été autant européens... Les Bisounours européistes peuvent donc crier en cœur : vive l’Union européenne !

Macron l'européiste

Voir en ligne : Airbus : Louis Gallois confirme les projets de délocalisation.

Sites favoris Tous les sites