Académie de Limoges et « réforme » du bac : l’allégeance au tout-anglais !

Parmi les douze enseignements de spécialité que tous les lycéen-ne-s auraient pu choisir, il y avait notamment celui de « Langues, littératures et cultures étrangères ». Sur le papier, avant la parution cette semaine de la carte des spécialités suivant les établissements, c’était plutôt « sympa » selon certains Bisounours :

« L’enseignement de spécialité en langues, littératures et cultures étrangères (classe de première, voie générale) s’adresse à tous les élèves souhaitant consolider leur maîtrise d’une langue vivante étrangère (l’allemand, l’anglais, l’espagnol ou l’italien) et acquérir une culture approfondie et diverse relative à la langue étudiée. En s’appuyant sur des supports variés (œuvres littéraires, articles de presse, films, documents iconographiques, documents numériques…), les élèves étudient des thématiques telles que “le voyage” ou “les imaginaires”, tout en pratiquant l’ensemble des activités langagières (réception, production, interaction). » [1]

Remarquons tout de même que seules quatre langues nationales sur le continent européen étaient citées… Le russe, l’arabe ou encore le chinois [2] en étaient notamment exclus ! Quelle ouverture sur le monde !

Mais le comble, c’est de constater que dans l’Académie de Limoges regroupant les départements de la Corrèze, la Creuse et la Haute-Vienne, un seul établissement aura l’enseignement de spécialité « Langues, littératures et cultures étrangères » en espagnol ! Tous les autres n’auront que l’anglais à proposer, c’est-à-dire la langue portée par le monde de la finance [3] et compagne de l’Empire américain ! Jean-Michel Blanquer est dans la lignée de Luc Chatel [4] !

Journal La Montagne, jeudi 20 décembre 2018, p. 2 et 3

Voir en ligne : Mais que fait un ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, à une réunion du Groupe Bilderberg !?

Sites favoris Tous les sites