Comment la CIA et les Saoud ont armé les rebelles syriens...

« The New York Times. “Lorqu’Obama a secrètement autorisé la CIA à armer les combattants rebelles de Syrie en 2013, elle savait qu’elle aurait un partenaire disposé à aider au financement de l’opération clandestine. C’était le même partenaire que celui sur lequel la CIA s’est appuyée pendant des décennies pour son argent et sa discrétion dans les conflits lointains : le royaume d’Arabie saoudite”, explique le “New York Times”, qui révèle le nom de l’opération, “Timber Sycamore”. Le quotidien rappelle la vieille histoire qui unit les services secrets des deux pays, engagés dans le même soutien à l’islam fondamentaliste en Afghanistan, ou dans celui de la dictature irakienne de Saddam Hussein pour affaiblir la révolution chiite en Iran. Si la manière dont l’Arabie saoudite, le Qatar, la Jordanie, les Émirats arabes unis ou le Koweit ont financé la rébellion syrienne est déjà bien connue, le “New York Times” insiste sur les exigences de la famille Saoud, bien décidée à dicter sa loi en Syrie : “Ils veulent une place à la table, et ils veulent pouvoir dicter l’ordre du jour.” »

Lu dans la revue de presse internationale de l’Humanité dimanche, n°21 854, 4 février 2016.

Voir en ligne : Daesh : la fabrique d’un monstre.

  • À signer ! Présidentielle NON - Constituante OUI

    Remplaçons en 2017 l’élection présidentielle par l’élection d’une assemblée constituante !

  • Demos&kratos
  • Droit naturel
  • Laïcité : une valeur d’avenir
  • Nous suivre


  • ROBESPIERRE et l’an II ou la construction d’une république démocratique et sociale

Sites favoris Tous les sites