Evo Morales : « certains pays européens ont confirmé leur statut de pays soumis »

Nous signalons la publication d’un article d’Evo Morales, « Moi, président de la Bolivie, séquestré en Europe », dans Le Monde diplomatique de ce mois-ci.

Extrait : « Mais la puissance américaine provient également de dispositifs souterrains destinés à propager la peur, le chantage et l’intimidation. Au nombre des recettes qu’utilise volontiers Washington pour maintenir son statut : la “punition exemplaire”, dans le plus pur style colonial qui avait conduit à la répression des Indiens d’Abya Yala. Celle-ci s’abat désormais sur les peuples ayant décidé de se libérer et sur les dirigeants politiques qui ont choisi de gouverner pour les humbles. »

Voir en ligne : Un « geste inamical ». Par Anne-Cécile Robert

  • Demos&kratos
  • Droit naturel
  • Nous suivre


Sites favoris Tous les sites