La place et le rôle du mouvement populaire dans la Révolution française, 1789 - 1795. Partie 3.

, par  L’équipe du Canard républicain
Lu 289 fois

Intervention de l’historienne Florence GAUTHIER sur Radio Aligre le 2 mars dernier.

Cette séquence traite des lendemains de la Révolution du 10 août 1792, qui renversa la Constitution aristocratique de 1791 et la monarchie constitutionnelle. La Convention, nouvelle assemblée constituante a été convoquée à l’initiative du mouvement populaire lui-même : les élections ont eu lieu quelques semaines après la Révolution du 10 août, au suffrage universel pratiqué selon les assemblées primaires communales, dès le début du mois de septembre, et se réunit le 22 septembre pour déclarer la République.

Mais, le nouveau « côté droit » de la Convention se trouve formé de tous les adversaires d’une République démocratique et sociale avec, à leur tête, le nouveau parti de la Gironde qui multiplie les diversions pour empêcher sa construction. C’est ainsi qu’une nouvelle révolution s’avère nécessaire : celle des 31 mai - 2 juin 1793, dont l’objectif ne fut pas de renverser la Convention, mais de mettre en pratique l’institution démocratique de la révocabilité des élus.


Article également publié par AgoravoxTV.

Navigation

Sites favoris Tous les sites

Brèves Toutes les brèves