Prêt à jeter. L’histoire méconnue de l’Obsolescence Programmée

, par  J.G.
Lu 476 fois

Ce film de Cosima Dannoritzer raconte l’histoire du concept largement appliqué par l’industrie consistant à raccourcir délibérément la vie d’un produit pour en augmenter la consommation.
L’Obsolescence Programmée est une idée qui ne date pas d’hier. En 1928, une revue de publicité influente en envisageait le besoin sans détournements : "Un produit qui ne s’use pas est une tragédie pour les affaires". Dans les années 1920, un cartel (cartel Phoebus) fut formé pour limiter la durée de vie utile des ampoules électriques.
« Loin du consumérisme, un habitant d’Accra, capitale du Ghana, se plaint, lui, "de tous ces déchets envoyés ici et qu’on n’a pas produits", devant une montagne de vieux ordinateurs arrivant régulièrement par conteneurs des pays riches.
Au détriment de leur santé, une myriade d’enfants en brûle les carcasses en plastique pour récupérer les métaux vendus à des ferrailleurs. » [1]
Quelques secondes d’attente pour le chargement des vidéos.




[1Dépêche AFP, "Prêt à jeter" sur Arte : retour aux sources de la société de consommation, publiée par romandie.com le 12/02/11.

Navigation

Brèves Toutes les brèves