L’Union européenne a autorisé le rachat de Monsanto par Bayer

La Commission européenne a autorisé le 21 mars dernier le rachat « sous conditions » de l’Américain Monsanto, spécialiste des semences, des pesticides et des OGM, par le géant allemand de la chimie Bayer.


« La Commission européenne avait obtenu plusieurs concessions de Bayer, bien décidé à obtenir ce feu vert. Ainsi, en octobre 2017, le géant allemand avait annoncé céder pour près de 6 milliards d’euros d’activités agrochimiques à son compatriote BASF pour pouvoir convoler avec Monsanto.

Début mars, BASF avait en outre indiqué être en négociations exclusives pour racheter à Bayer l’ensemble de son activité de semences de légumes.

Bayer a désormais reçu les approbations de plus de la moitié des 30 autorités de régulation concernées à travers le monde, dont le Brésil et la Chine.

Aux Etats-Unis en revanche, les autorités semblent rechigner à accorder leur autorisation.

“Bayer et Monsanto coopèrent étroitement avec les autorités –- y compris le département de la Justice des Etats-Unis -– avec comme objectif de finaliser cette transaction au cours du 2ème trimestre 2018”, a précisé le patron de Bayer, Werner Baumann, cité dans un communiqué diffusé mercredi.

Le projet d’acquisition de Monsanto par Bayer pour 66 milliards de dollars (56 milliards d’euros) avait été dévoilé en septembre 2016.

En 2017, la Commission avait déjà autorisé deux méga-fusions dans l’agrochimie depuis le début de l’année, à chaque fois sous conditions.

Fin mars, Bruxelles avait d’abord autorisé la fusion des géants américains Dow et DuPont, puis dix jours plus tard, elle validait le rachat du Suisse Syngenta par le géant chinois ChemChina pour 43 milliards de dollars (40 milliards d’euros à l’époque, 36,5 milliards d’euros au cours actuel), la plus grosse acquisition jamais lancée par un groupe chinois à l’étranger. » Source : rtl.be

Voir en ligne : Le Roundup face à ses juges.

Sites favoris Tous les sites