La famille Baylet, le Cercle algérianiste et le « gouvernement provisoire pied-noir en exil »

De passage dans le Gard fin octobre, je suis resté pantois en tombant sur une page du journal Midi Libre consacrée au « gouvernement provisoire pied-noir en exil » [1]. Celui-ci « est composé de 13 ministres, dirigé par Jacques Villard, cofondateur, en 1973, du Cercle algérianiste » [2]. Je me suis alors demandé comment une telle démarche pouvait bénéficier d’un tel relais médiatique.

En faisant une petite recherche sur le Cercle algérianiste, on découvre qu’Évelyne-Jean Baylet, PDG de La Dépêche du Midi, fut l’une de ses membres [3]. Ce quotidien est propriété de la famille Baylet depuis les années 1920. D’après Yves Bordenave, en « 1959, celle qui deviendra pour tous les salariés du journal - journalistes, employés, ouvriers et cadres - “la patronne”, appelle à ses côtés René Bousquet. L’ancien chef de la police de Vichy, ami de François Mitterrand, devient l’administrateur du journal auquel il imprime une ligne éditoriale très anti-gaulliste. En 1965, lors de la campagne pour l’élection présidentielle qui oppose le leader socialiste au général de Gaulle, La Dépêche soutiendra sans coup férir le premier. En froid avec Evelyne, René Bousquet quittera le journal en 1971. » [4] À la suite de sa mère, Jean-Michel Baylet [5] est nommé président-directeur général du groupe La Dépêche en 1995.

De gauche à droite : Marie-France Marchand-Baylet, Jean-Michel Baylet, Jean-Benoît Baylet et Jean-Nicolas Baylet. Le groupe La Dépêche a pris le contrôle de Midi Libre...

Vingt ans plus tard, le groupe des Journaux du Midi (Midi Libre, L’Indépendant, Centre Presse, Le Journal de Millau, ...) fut racheté par… le groupe La Dépêche [6]. Quelle coïncidence ! À première vue, les liens entre la famille Baylet et Jacques Villard & Cie sont très loin d’être rompus…

J.G.

Brève également publiée par Agoravox.

[1Karim Maoudj, « Le “gouvernement provisoire pied-noir en exil” prend forme », Midi Libre, 29 octobre 2017.

Midi Libre, 29 octobre 2017

Article également publié sur midilibre.fr

[2Ibidem.

[4Yves Bordenave, « Evelyne-Jean Baylet (1913-2014), ancienne patronne de “La Dépêche du Midi” », lemonde.fr, 9 novembre 2014.

[5En février 2016, suite à sa nomination au sein du gouvernement Manuel Valls II, le président du Parti radical de « gauche » a choisi son ex-femme Marie-France Marchand-Baylet, et actuelle compagne de Laurent Fabius, pour le remplacer à la tête du Groupe. D’après Marc de Boni, « la famille Baylet garde le groupe sous sa férule puisque l’un des fils de Jean-Michel Baylet, Jean-Nicolas Baylet, est directeur général du Groupe la Dépêche depuis septembre 2012. Une emprise renforcée en septembre 2015 avec la nomination de Jean-Benoît Baylet, 27 ans, au poste de directeur-délégué du groupe consacré au quotidien régional et à ses suppléments. » Source : lefigaro.fr
N’étant plus ministre en mai 2017, Jean-Michel Baylet est (re)devenu un mois plus tard PDG du groupe La Dépêche du Midi. Source : france3-regions.blog.francetvinfo.fr

[6« La Dépêche rachète le groupe Midi Libre, Baylet annonce 300 suppressions d’emplois », france3-regions.francetvinfo.fr, 26 juin 2015.

Sites favoris Tous les sites