« L’internationalisme, c’est d’abord de faire la révolution chez soi »

, par  J.G.

Extrait du film d’Alain Resnais, La guerre est finie . Scénario et dialogues de Jorge Semprún. Avec Yves Montand, Ingrid Thulin et Geneviève Bujold. 1966.
En 1965, un militant du Parti communiste espagnol vit en exil à Paris. Régulièrement, il passe la frontière sous des identités d’emprunt assurant ainsi la liaison entre les militants exilés et ceux restés en Espagne.


Article également publié par AgoravoxTV.

Navigation

  • Demos&kratos
  • Droit naturel
  • Laïcité : une valeur d’avenir
  • Nous suivre


Sites favoris Tous les sites

Brèves Toutes les brèves