« L’internationalisme, c’est d’abord de faire la révolution chez soi »

, par  J.G.
Lu 582 fois

Extrait du film d’Alain Resnais, La guerre est finie . Scénario et dialogues de Jorge Semprún. Avec Yves Montand, Ingrid Thulin et Geneviève Bujold. 1966.
En 1965, un militant du Parti communiste espagnol vit en exil à Paris. Régulièrement, il passe la frontière sous des identités d’emprunt assurant ainsi la liaison entre les militants exilés et ceux restés en Espagne.


Article également publié par AgoravoxTV.

Navigation

Sites favoris Tous les sites

Brèves Toutes les brèves