Institut Aspen : de jeunes élus repérés par une fondation américaine Laurent Wauquiez, Cécile Duflot, ...

, par  J.G.
Lu 1618 fois

« Ils sont jeunes, autour de la quarantaine, ce sont des élus locaux mais, pour l’institut Aspen, ils ont le potentiel pour devenir les futurs leaders politiques en France. Jérôme Coumet, 44 ans, maire PS du XIIIe arrondissement, Géraldine Poirault-Gauvin, 35 ans, conseillère UMP de Paris du XVe arrondissement, et Romain Lévy, 39 ans, adjoint PS au maire de Paris chargé de la protection de l’enfance, bénéficient pour un an d’une formation jeunes leaders offerte par Aspen France.

Antenne d’une célèbre fondation américaine, Aspen France sélectionne chaque année une vingtaine de jeunes élus qu’elle considère comme “prometteurs”. “On peut se tromper, bien sûr, mais on essaie de repérer des jeunes qui peuvent faire une belle carrière politique, explique Nicolas Tenzer, responsable du programme jeunes leaders. On leur offre des formations de pointe avec des personnalités de haut niveau, mais l’objectif est aussi qu’ils se connaissent. A travers les clivages partisans, on veut faire tomber les frontières pour mettre en avant l’intérêt collectif.”

Une formule qui semble fonctionner. “Je ne connaissais pas très bien Romain, et j’ai découvert quelqu’un de très sympathique, explique Géraldine Poirault-Gauvin. En se côtoyant de plus près, on se rend compte que la nouvelle génération a plus d’affinités qu’on le croirait, notamment sur les questions sociales.” Jérôme Coumet y a vu une “bonne séance de révision” sur les institutions internationales, l’Europe, l’économie mondiale. “C’était surtout marrant de passer trois jours au Pavillon Henri IV, à Saint-Germain-en-Laye, sourit le maire du XIIIe. Nous avons mangé paraît-il dans la salle où est né Louis XIV !”

Romain Lévy a surtout apprécié la diversité des profils choisis pour le stage : “On côtoie des élus de petites villes, de métropoles, il y a aussi des élus de Belgique. C’est très important, car on découvre d’autres manières de voir et on se rend compte que dans nos équipes, on pense tous de la même façon, ce qui parfois peut être inefficace.”

Le trio a dîné avec Valéry Giscard d’Estaing, a écouté les conseils du DRH de L’Oréal ou les techniques de négociation délivrées par un spécialiste de la diplomatie de crise. “Ca, ça va beaucoup m’aider !” sourit Géraldine Poirault-Gauvin, qui est une rebelle de l’UMP de Paris autour de Pierre Charon. “Ces stages sont formidables pour nous, poursuit Romain Lévy. C’est très rare de pouvoir, comme ça, prendre plusieurs heures pour réfléchir, prendre du recul sur nos fonctions, échanger avec d’autres.”

Une analyse reprise par Nicolas Tenzer : “C’est ce qui m’a frappé au cours de ces sessions : malgré leur peu d’expérience, ces élus sont déjà pris dans la gestion du quotidien ou dans l’engagement partisan. Ils ont très peu de temps pour souffler. C’est ce qu’on leur offre avec cette formation.” » Sébastien Ramnoux

Article de Sébastien Ramnoux, Le Parisien/Aujourd’hui en France, édition du samedi 22 octobre 2011 [1].
Source : http://www.generationparisseine.com/


Complément de J.G.

Le 18 mai dernier, Jean-Pierre Jouyet a été élu président du conseil de surveillance de l’Institut Aspen France, succédant au banquier Michel Pébereau qui occupait cette fonction depuis novembre 2004, et qui est devenu président d’honneur de cet institut [2].

Ce dernier, promoteur de la gouvernance mondiale [3], est actuellement l’un des patrons les plus influents de France.

D’après le site de l’Institut Aspen France, « Président de l’Autorité des Marchés Financiers, Jean-Pierre Jouyet est diplômé de l’Ecole nationale d’administration (ENA), et inspecteur général des finances. Il a notamment été directeur de cabinet de Jacques Delors, président de la Commission européenne (1994-1995), directeur adjoint du cabinet du premier ministre Lionel Jospin (1997-2000), directeur du Trésor au ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie (2000-04), secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et européennes, chargé des Affaires européennes (2007-08). » [4]

Un oubli dans ce formidable C.V. … Il est également membre du club Le Siècle [5].

Cet Institut Aspen est en étroite relation avec la Fondation Jean Jaurès. Cette dernière « s’est associée au projet initié par l’Institut Aspen France, en partenariat avec la Fondation Gabriel Péri, la Fondation Robert Schuman et la Fondation pour l’Innovation politique, ainsi que le German Marshall Fund of the United States. Ce projet consiste à lancer, pour la première fois en 2006, un séminaire de développement de leadership pour la génération émergente des hommes et femmes politiques, celle qui a vocation à occuper les postes de responsabilité dans la conduite des affaires publiques de notre pays au cours des années à venir. » [6]

D’après l’édition du journal Le Parisien précédemment citée, « La responsable d’Europe-Ecologie les Verts, Cécile Duflot, y a suivi un cycle de formation, tout comme l’actuel ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Laurent Wauquiez ». Celui-ci est également un Young Leader (2006) dans le cadre de la Fondation Franco-Américaine.

Institut Aspen, le site de la maison mère américaine : http://www.aspeninstitute.org/

Lauréats 2011 - Institut Aspen
"Jeunes leaders politiques" 2009 - Fondation Jean Jaurès - Institut Aspen

Navigation

Sites favoris Tous les sites

Brèves Toutes les brèves