Carte d’identité : des empreintes digitales et des images faciales sur puce d’ici 5 ans dans toute l’Union européenne ?

« Sur les 26 États membres de l’Union qui délivrent des cartes d’identité à leurs ressortissants, la détention de ce document n’est obligatoire que dans 15 d’entre eux. On estime que 80 millions d’Européens sont actuellement titulaires d’une carte non lisible par machine et dépourvue d’identifiants biométriques, comme c’est le cas par exemple en Italie. [...]. La Commission veut rendre les données biométriques obligatoires pour les pays qui délivrent des cartes d’identité, de sorte que celles des citoyens de l’UE (âgés de plus de 12 ans) et les titres de séjour des membres de la famille ressortissants de pays tiers comportent des empreintes digitales et des images faciales qui seront stockées sur une puce intégrée dans les documents. Les nouvelles règles prévoient un retrait des cartes non conformes soit à la date de leur expiration soit, au plus tard, dans un délai de cinq ans, ou de seulement deux ans pour les cartes moins sécurisées (c’est-à-dire non lisibles par machine). »

Extraits de « Carte d’identité : Des empreintes digitales sur puce d’ici 5 ans dans toute l’Europe », levif.be, le 17/04/18.

Voir en ligne : La société sous contrôle qu’on nous prépare.