Concentration des richesses : nouvelles du Club des milliardaires

« Propriétaire du géant de la distribution Walmart, la famille Walton détenait il y a trente ans 61 992 fois la fortune médiane américaine. Ce n’était probablement pas assez, puisqu’elle en possède aujourd’hui 1 157 827 fois plus. Les Walton ont dorénavant accumulé autant à eux seuls que les 48 800 000 familles les moins prospères. La patrie de M. Silvio Berlusconi conserve un petit retard sur les prouesses américaines, mais, l’année dernière, la Banque d’Italie a annoncé que “les dix premières fortunes nationales [détenaient] autant d’argent que les trois millions d’Italiens les plus pauvres”.

Et, désormais, la Chine, l’Inde, la Russie ou les pays du Golfe jouent des coudes dans le club des milliardaires. En matière de concentration des revenus et d’exploitation des travailleurs, ils n’ont rien à apprendre des Occidentaux, auxquels ils administrent d’ailleurs volontiers des leçons de libéralisme sauvage. Les milliardaires indiens, qui possédaient en 2003 1,8% de la richesse nationale, en accaparaient déjà 22% cinq ans plus tard. Entre-temps, ils étaient certes devenus un tantinet plus nombreux, mais 22% des richesses pour soixante et un individus, n’est-ce pas beaucoup dans une nation de plus d’un milliard d’habitants ? M. Mukesh Ambani, l’homme le plus fortuné du pays, se pose peut-être la question depuis le salon de sa maison rutilante de vingt-sept étages qui surplombe Bombay - une mégapole dont plus de la moitié des habitants continuent de vivre dans des taudis.

[...].

Quand, dans un pays comme la Chine, où le revenu annuel moyen excède à peine 2 500 dollars, le Parlement compte quatre-vingt-trois milliardaires, on comprend que les riches Chinois ne manquent pas de bons avocats au sommet de l’État. Sur ce point au moins, le modèle américain a trouvé son maître, même si, faute d’élections, Pékin ne distribue pas encore ses ambassades convoitées aux donateurs les plus généreux des campagnes du président victorieux, comme le fait Washington. » Serge Halimi

Extraits de l’article, État des lieux pour préparer une reconquête, de Serge Halimi publié par Le Monde diplomatique, mai 2013.

Voir en ligne : Près de 44 millions d’Américains vivent sous le seuil de pauvreté.

Sites favoris Tous les sites