François Hollande : la Fondation franco-américaine l’a félicité pour son élection

Le site américain de la Fondation franco-américaine (French-American Foundation) a présenté « ses sincères félicitations » à son Jeune Leader (Young Leader en 1996) pour son élection à la présidence de la France, en n’oubliant pas de rendre hommage au travail effectué par Nicolas Sarkozy l’Américain.

Capture d'écran frenchamerican.org le 20/07/12

« À la French-American Foundation, nous nous efforçons d’améliorer le dialogue entre la France et les Etats-Unis en réunissant des individus des deux pays pour partager leurs expériences et points de vue. Notre action prend différentes formes. Citons la rencontre annuelle des Young Leaders, issus de divers milieux professionnels, les séminaires de journalistes, les symposia pour leaders militaires et experts en défense, les séjours d’étude réciproques pour professionnels dans des domaines très variés, pour ne citer que quelques uns des projets que nous menons chaque année. [...] À la French-American Foundation, notre rôle, notre vraie raison d’être, est de clarifier et de nuancer, de faire connaître les faits, de faire comprendre l’origine des politiques, et de forger des liens durables entre les leaders et les “faiseurs d’opinion” des deux pays » comme le précisait le rapport annuel 2003/2004 de la French-Americain Foundation (FAF) [1].

Ainsi ce document relate les séminaires organisés pour les journalistes car « Le rôle des médias est crucial pour la compréhension des tensions qui affectent les relations entre la France et les Etats-Unis »... En 2003/2004, on peut citer parmi les participants : Loick Berrou (TF1), Gilles Biassette (La Croix), Annick Cojean (Le Monde), Hubert Coudurier (Le Télégramme de Brest), Harold Hyman (Radio Classique), Joseph Limagne (Ouest France), Philippe Manière (La Lettre de l’Expansion), Pascal Riché (Libération), Christophe de Roquefeuil (Agence France Presse), Laurence Simon (Radio France), Patrick Venries (Sud Ouest), Jean-Gabriel Fredet (Le Nouvel Observateur), Olivier O’Mahony (Paris Match), Philippe Plassart (Le Nouvel Economiste), Pierre Rousselin (Le Figaro), Henri Vernet (Le Parisien), Eric Chalmet (La Tribune), Jean-Marc Vittori (Les Echos), Romain Gubert (Le Point), etc.

Quelquefois, certains journalistes ont même « l’honneur » de devenir des Young Leaders à l’image de Jean-Marie Colombani [2] ou encore Sylvie Kauffmann [3] pour ne parler que du journal Le Monde ...

Dans le cadre de la Fondation franco-américaine, « le programme phare des Young Leaders, piloté par les deux entités (ndlr : New-York et Paris), vise à créer et à développer des liens durables entre des jeunes professionnels français et américains talentueux et pressentis pour occuper des postes clefs dans l’un ou l’autre pays » [4].

En consultant la liste des Young Leaders français depuis 1981, on constate que certains membres du gouvernement actuel ont eu le « privilège » de devenir des Young Leaders, comme Pierre Moscovici ou Arnaud Montebourg.

La liste des soutiens à cette fondation [5] est très longue : la Banque Lazard, BNP Paribas, Crédit Agricole, Société Générale, AXA, Air France, The Coca-Cola Compagny, Areva, Ford Foundation, Warburg Pincus Foundation LLC, David Rockefeller, etc.

La consultation des rapports annuels de la FAF [6] ne laisse planer aucun doute sur son influence.

François Hollande - Capture d'écran frenchamerican.org le 20/07/12
Source de l’image : http://www.frenchamerican.org/young-leader-francois-hollande-elected-new-president-france

J.G., Tridi 3 Thermidor an CCXX

Brève également publiée par l’Association pour une Constituante : http://www.pouruneconstituante.fr/
et par Agoravox.

Voir en ligne : L’argent de l’influence. Les fondations américaines et leurs réseaux européens.

  • Demos&kratos
  • Droit naturel
  • Nous suivre


Sites favoris Tous les sites