Günther Oettinger presse la Grèce sur le projet "Hélios" auquel l’Allemagne entend participer

Il a souligné que le succès du projet suppose l’achèvement prévu de la libéralisation du marché électrique grec [1].


« Günther Oettinger, le Commissaire européen à l’Énergie a demandé mardi à la Grèce de mettre tout en œuvre pour assurer l’avancement du mégaprojet de production d’énergie photovoltaïque, Hélios.

Le projet Helios prévoit l’installation de vastes étendues de panneaux photovoltaïques - jusqu’à 20.000 ha, pour un financement global estimé à 20 milliards d’euros.

Selon le Commissaire européen, “Helios reste une occasion unique de démontrer que les technologies du renouvelable comme celle du photovoltaïque deviennent de plus en concurrentielles, grâce à la coopération européenne.” Il a ajouté : “Le projet phare Helios pourrait ainsi montrer la voie à un marché européen de l’électricité véritablement intégré, de sources renouvelables, tout en aidant l’économie grecque à se redresser.”

Mais comme le rappelle Mr. Oettinger, “actuellement, l’infrastructure de la Grèce ne permet pas de gérer l’afflux de puissance générée par des grands projets d’énergie renouvelable tels que Helios”. C’est pourquoi, il estime que l’intégration régionale des grands projets concernant le renouvelable doit être “combinée avec la croissance maîtrisée du réseau d’électricité.”

Il propose en conséquence de développer un réseau transeuropéen qui devrait aider à atteindre 2 objectifs clés de la politique européenne de l’énergie. En premier lieu, l’achèvement du marché intérieur de l’énergie d’ici 2014 et la fin des îlots énergétiques d’ici à 2015. Car seul 3 % de l’électricité de l’Union Européenne est échangée au niveau transfrontalier et plusieurs régions sont toujours déconnectées du reste de l’Europe, dont la Grèce encore fortement dépendante du charbon.

“En raison de sa situation géographique, je crois que la Grèce a un rôle clé à jouer dans l’intégration des marchés énergétiques régionaux de l’Union européenne, tant pour l’électricité que pour le gaz” a précisé le Commissaire européen à l’Énergie.

Par ailleurs, le secrétaire d’État allemand à l’Environnement Jürgen Becker a réitéré le souhait pour son pays de “prendre part” au projet Hélios. Le gouvernement grec semblait avoir déjà jeté son dévolu sur l’Allemagne, un pays hautement qualifié dans le domaine : “Il existe un grand intérêt allemand pour ce genre d’investissements”, avait déclaré en août 2011, le ministre de l’Environnement George Papaconstantinou. »

Article La Grèce joue son va-tout avec le méga-projet solaire Helios, publié par enerzine.com le 04/04/12.

Voir en ligne : La Grèce demande à Deutsche Telekom de racheter 10% des parts de l’OTE.

Sites favoris Tous les sites