Namibie : l’extermination des Héréros et des Namas par les colons allemands

, par  J.G.
Lu 1056 fois


« Cent dix ans après, le génocide des Hereros et des Namas, l’un des épisodes les plus noirs de l’histoire africaine, reste méconnu. Élise Fontenaille-N’Diaye publie deux livres essentiels qui rappellent les faits.

"Là-bas, un soldat allemand trouva un bébé herero d’environ neuf mois qui gisait dans les buissons, pleurant. Il l’a amené dans le camp où j’étais. Là, les soldats ont formé un cercle et se sont lancé l’enfant comme s’il s’agissait d’un ballon. L’enfant était blessé, terrifié, et pleurait. Au bout d’un moment, ils en ont eu assez, et un des soldats, après avoir fixé sa baïonnette à son fusil, a dit qu’il allait l’attraper. L’enfant fut lancé vers lui et le soldat l’a rattrapé en l’embrochant sur sa baïonnette."

Ce témoignage est celui d’un certain Jan Cloete, un Baster d’Omaruru qui, au début du XXe siècle, fut un temps guide pour l’occupant allemand dans la région du Waterberg (Namibie actuelle). Il a été recueilli en 1917 dans le Sud-Ouest africain par un jeune major d’origine irlandaise, Thomas O’Reilly, juge de formation, mandaté par (...) » Nicolas Michel

Pour lire la suite : www.jeuneafrique.com

Navigation

Sites favoris Tous les sites

Brèves Toutes les brèves