Existe-t-il un choix démocratique dans l’UE contre les accords de « libre-échange » ? Réponse du commissaire européen Pierre Moscovici

, par  John Groleau
Lu 1095 fois

Le 29 janvier 2015, Jean-Claude Juncker, en tant que président de la Commission européenne, avait déclaré : « Il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens ». Qu’en est-il des accords concernant ce système barbare déguisé sous le nom spécieux de « liberté du commerce », en particulier le CETA ?
Un élément de réponse a été donné hier à l’Assemblée nationale par Pierre Moscovici, ancien vice-président du Cercle de l’Industrie et Jeune Leader dans le cadre de la Fondation Franco-Américaine, lors de son audition par la Commission des affaires étrangères [1] présidée par Marielle de Sarnez. Il a répondu notamment aux questions de Clémentine Autain et Jean-Luc Mélenchon.


Article également publié par AgoravoxTV.

Voir en ligne : Pierre Moscovici : « Si on veut de l’harmonisation fiscale et sociale [dans l’UE...], on ne peut pas le faire tant qu’on a l’unanimité à 27 »

Navigation

Sites favoris Tous les sites

Brèves Toutes les brèves