La terreur des droits de l’homme Le républicanisme de Thomas Paine et le moment thermidorien

, par  J.G.
Lu 341 fois

« C’est en s’entraînant à modifier le regard
qu’on obtiendra de nouvelles vues des choses. »
Jean Dubuffet, Bâtons rompus, 1986

Quatrième de couverture :

En 1795, les principes que Thomas Paine a exposés trois ans plus tôt dans Droits de l’homme, ouvrage grâce auquel il obtient la citoyenneté française, sont dénoncés par la Convention qui les juge désormais terroristes, anarchistes et démagogiques. Depuis 1792, le contexte a changé : le gouvernement révolutionnaire a été institué, puis condamné, les « robespierristes » exécutés et les derniers Montagnards arrêtés.

Au cours du moment thermidorien, les valeurs incarnées par Paine, auxquelles la Révolution française s’était identifiée depuis 1789, sont donc remises en cause. Les principes du droit naturel – les droits de l’homme – ne sont plus considérés comme les fondements de la liberté mais comme un arsenal pour les anarchistes et les niveleurs qui a produit la Terreur. Pour ceux qui leur sont alors hostiles, ces principes ne garantissent pas l’individualisme bourgeois contrairement à ce que nous avons appris. Portés par Robespierre, ils sont au contraire la terreur des possédants et pour cette raison rejetés par des figures tutélaires du libéralisme économique naissant, tels Jean-Baptiste Say et Jeremy Bentham. Les tribulations de Paine au lendemain de thermidor nous engagent ainsi à reconsidérer l’interprétation commune de la Révolution française et nous aident à libérer les possibles que ce récit standard a entravés.

Yannick Bosc est maître de conférences en histoire moderne à l’université de Rouen (GRHis). Il a notamment publié Robespierre. La Fabrication d’un mythe, Paris, Ellipses, 2013 (avec Marc Belissa) et aux Éditions Kimé les ouvrages collectifs Républicanismes et droit naturel en 2009 (avec Marc Belissa et Florence Gauthier) et Cultures des républicanismes en 2015 (avec Rémi Dalisson, Jean-Yves Frétigné, Christopher Hamel et Carine Lounissi).


Introduction de l’ouvrage de Yannick Bosc, La terreur des droits de l’homme. Le républicanisme de Thomas Paine et le moment thermidorien, Paris, Kimé, 2016, 297 p. :
http://revolution-francaise.net/2016/03/12/646-la-terreur-des-droits-de-l-homme

Navigation

Sites favoris Tous les sites

Brèves Toutes les brèves