Les membres des clergés ne sont pas tous des enfants de chœur...

, par  J.G.
Lu 357 fois

« (...) mais je le sens un peu partout. Il a l’oreille fine, il m’entendra. Je m’adresse donc au parti clérical et je lui dis : Cette loi est votre loi. Tenez, franchement, je me défie de vous. Instruire, c’est construire. Je me défie de ce que vous construisez. » Victor Hugo

 Bagarre entre religieux dans la basilique de la Nativité à Bethléem


« Une dispute a opposé mercredi dans la basilique de la Nativité des prélats de l’Eglise grecque orthodoxe et de l’Eglise apostolique arménienne, chacun veillant jalousement au respect de son territoire dans ce lieu saint. C’est durant le nettoyage de l’édifice de Bethléem, auxquels participaient une centaine de prêtres et moines des deux Eglises, que des coups de poings et de balais ont commencé à voler.

La police palestinienne a rétabli l’ordre. “C’est une affaire triviale (...) comme il y en a chaque année”, a dit le lieutenant-colonel Khaled al Tamimi. “Tout va bien, les choses sont revenues à la normale. Personne n’a été arrêté car ce sont des hommes de Dieu”, a ajouté le policier.

La basilique de Bethléem, qui marque le lieu de naissance de Jésus, date du VIe siècle. Elle est la plus ancienne connue en Terre sainte. Son administration est partagée entre l’Eglise catholique romaine, l’Eglise grecque orthodoxe et l’Eglise arménienne. Toute infraction aux frontières fixées dans l’édifice peut déclencher une bagarre, surtout durant les préparations du Noël orthodoxe, qui aura lieu la semaine prochaine. »
Source : http://videos.tf1.fr/


 A la mosquée de La Roche, des collégiens s’imprègnent de l’islam

Des élèves de 5e au collège Saint-Pierre des Essarts en visite à la mosquée de La Roche

« L’éveil aux religions, c’est aussi s’imprégner des lieux cultuels. Venus du collège Saint-Pierre aux Essarts, des élèves en 5e, curieux et ouverts, ont posé leur regard sur la mosquée. Un échange riche a suivi avec Ali Bensaada, aumônier auprès des maisons d’arrêt. Grâce à cette visite, les collégiens auront une image de l’endroit où l’islam se vit. Une bonne manière de comprendre au mieux leur programme scolaire, s’intéressant aux débuts de l’Islam. »
Source : http://www.ouest-france.fr/


 Heurts entre policiers et ultra-orthodoxes prônant la ségrégation des femmes


« Une manifestation de juifs ultra-orthodoxes en faveur d’une séparation stricte des hommes et des femmes a dégénéré dans la ville de Beit Shemesh, près de Jérusalem. Des heurts ont éclaté entre des policiers et plusieurs centaines d’intégristes. »
Source : http://www.france24.com/


 Grèce : l’abbé jugé pour fraude fiscale, l’arnaque à 100 millions d’euros

L'abbé Ephraïm soupçonné d'avoir détourné des fonds a été transféré à la prison de Korydallos près d'Athènes, le 28 décembre 2011« L’abbé orthodoxe Ephraïm a été placé en détention provisoire ce mercredi pour fraude fiscale en Grèce. Le religieux aurait troqué des terrains contre des immeubles olympiques en 2004, avant de les vendre et d’empocher quelques 100 millions d’euros.

Le monastère orthodoxe de Vatopedi, sur le mont Athos à l’Est du pays, est en effervescence. Son supérieur, l’abbé Ephraïm, est accusé d’avoir fraudé le fisc grec pour la coquette somme de 100 millions d’euros.

A l’occasion des Jeux olympiques de 2004, le monastère échange certaine de ses terres contre des immeubles olympiques fabriqués par l’État. L’Etat accepte ce troc sans se douter que le monastère vendrait ces immeubles au prix fort, raflant une mise de dizaines de millions d’euros.

Le monastère, l’un des plus riches de Grèce, serait le propriétaire d’un vaste patrimoine composé de montagnes, de lacs et de plages. Il possèderait aussi des mines et des complexes hôteliers, bien au-delà des frontières grecques. L’Église Orthodoxe grecque serait même le plus grand propriétaire foncier du pays. Encore très lié au monde politique, l’Église bénéficie d’exonérations fiscales et ses 11 000 prêtres sont rémunérés aux frais de l’État. L’arrestation de l’abbé Ephraïm, 56 ans, a provoqué un tollé dans le milieu orthodoxe grecque et russe.

Même si la Grèce tente de lutter contre ces exonérations depuis 2010, le succès n’est pas encore au rendez-vous. Les Jeux Olympiques de 2004 auraient fait gonfler de 2% la dette du pays, de l’avis du président du Comité international olympique (CIO), Jacques Rogge. Pour lui “la planification pour la rentabilisation des sites olympiques aurait pu être meilleure”. Qu’il se rassure, l’Église orthodoxe veille à cette rentabilisation. »
Source : http://www.rtbf.be/

Navigation

  • Demos&kratos
  • Droit naturel
  • Nous suivre


Sites favoris Tous les sites

Brèves Toutes les brèves