Retraites : la CGT multiplie les appels à la grève

, par  J.G.
Lu 148 fois

Une soixantaine de représentants de la CGT Métallurgie du Nord–Pas-de-Calais ont voté lundi 11 octobre à l’unanimité en faveur d’un appel à la grève reconductible dans toutes les entreprises du secteur contre le projet de réforme des retraites du gouvernement.

Réunis en assemblée générale exceptionnelle dans les locaux de l’union locale CGT de Douai, les responsables CGT ont approuvé à main levée cet appel à la mobilisation lancé par leur responsable régional, Jean-Pierre Delannoy, l’un des principaux opposants au secrétaire général du syndicat, Bernard Thibault. Cette proposition sera soumise le 12 octobre aux salariés de la métallurgie dans la région, qui décideront de la suite à lui donner lors d’assemblées générales.

« La mobilisation doit se généraliser et se durcir si nous voulons obtenir le retrait du projet de réforme des retraites », a déclaré M. Delannoy, jugeant que « l’objectif à atteindre, c’est la grève générale ».

"UNE MONTÉE EN PUISSANCE PROGRESSIVE"

« Nous appelons les salariés à des grèves reconductibles, tous les jours, qui pourront prendre différentes formes selon les entreprises, les débrayages pouvant aller de 2, 3, jusqu’à 8 heures de grève par jour. C’est aux syndicats locaux de s’adapter à la base », a expliqué M. Delannoy. « L’objectif final est celui d’une montée en puissance progressive pour finalement atteindre le blocage total de l’outil de production pour faire plier le gouvernement sur le dossier des retraites », a-t-il ajouté.

« La stratégie de mobilisations épisodiques à répétition type "saute-mouton" n’est pas la bonne et sera un échec si nous n’amplifions pas le mouvement et si nous n’écoutons pas la base, qui nous réclame des actions concrètes », a estimé Jean-Pierre Delannoy, regrettant que Bernard Thibault ait refusé d’appeler à la grève générale.

Cet appel à la grève reconductible de la CGT Métallurgie du Nord–Pas-de-Calais intervient après d’autres appels du même ordre lancés notamment par la CGT Métallurgie de l’Isère, la CGT-Energie, ou encore la CGT Ports et docks, qui a lancé, lundi, un appel à la grève reconductible dans tous les ports de France à partir de mardi.

Source : lemonde.fr avec Reuters et AFP.

Navigation

Sites favoris Tous les sites

Brèves Toutes les brèves