Pour Joseph Daul (UMP), vivement le marché transatlantique !

, par  John Groleau
Lu 316 fois

À l’occasion du bilan de la Présidence espagnole du Conseil des Ministres européens, et s’adressant au Premier Ministre Zapatero, le député européen Joseph Daul, membre de l’UMP et président du groupe PPE au Parlement européen, a de nouveau appelé le 6 juillet dernier à la mise en place d’un marché transatlantique.


Son groupe “souhaite que le Conseil européen, lors du sommet de septembre sur les partenariats stratégiques, rattrape le temps perdu et prône la mise en place d’un marché transatlantique , qui est sûrement une piste sérieuse pour générer, sur nos deux continents, croissance et emploi.”
Cette idée lui tient à coeur car il avait, le 6 mai dernier, “demandé à Joe Biden de faire du marché transatlantique une réalité, comme Europe et Etats-Unis ont su le faire avec succès, chacun de notre coté” [1], tout comme il avait déjà déclaré le 25/04/07 que “La création d’un marché commun transatlantique d’ici à 2015 est l’une de nos premières priorités. A cette fin, nous devons réduire le fardeau des réglementations, encourager la concurrence et harmoniser les normes techniques des deux côtés de l’Atlantique” [2].
Que M. Daul se rassure, bien que le dernier sommet entre les U.S.A. et l’U.E. ait été annulé, le partenariat transatlantique est au beau fixe. Il peut compter sur le président du Parlement européen, Jerzy Buzek, véritable pion sur l’échiquier américain [3], qui lors de son séjour aux U.S.A. en avril dernier, avait par exemple inauguré le bureau de liaison du Parlement européen avec le Congrès, première marche vers la création d’une Assemblée transatlantique. Et puis, le 20 novembre prochain, Obama va participer à un sommet avec les dirigeants de l’Union européenne à Lisbonne [4], un lieu qui représente tellement la démocratie dans l’Union européenne...
Quant aux Citoyen(ne)s de la République française, ils peuvent faire confiance aux professionnels de la politique pour nous tenir informer de ces événements abracadabrantesques , en particulier au secrétaire d’État chargé des Affaires européennes, Pierre Lellouche, qui a rencontré Joseph Daul le 23 mars dernier [5], mais aussi consulter les deux articles suivants publiés par Le Canard Républicain qui illustrent l’ampleur du problème : La création de l’Union atlantique se précise et Deux questions à M. Mélenchon touchant à l’Union européenne.
Pour mettre en lumière la galère dans laquelle nous sommes embarqués, terminons par ces propos de Maximilien Robespierre : “Que serait la nation ? Esclave ; car la liberté consiste à obéir aux lois qu’on s’est données, et la servitude à être contraint de se soumettre à une volonté étrangère. Que serait votre constitution ? Une véritable aristocratie. Car, l’aristocratie est l’état où une portion des citoyens est souveraine et le reste sujets. Et quelle aristocratie ! La plus insupportable de toutes ; celle des riches” [6].

Quartidi 14 Fructidor an CCXVIII

Article également publié par agoravox.

Navigation

Sites favoris Tous les sites

Brèves Toutes les brèves