"Bernard Arnault, première fortune française"

, par  J.G.

« Gérard Mulliez et Liliane Bettencourt font toujours partie du trio de tête du classement Challenges des 500 fortunes professionnelles de France. Pour les très riches, 2010 est l’année de la sortie de crise.

Bernard Arnault, le patron et actionnaire de LVMH, avec 22,7 milliards d’euros de fortune professionnelle, retrouve la première marche du podium qu’il avait laissée en 2008 à Gérard Mulliez et sa famille. Les actionnaires du groupe Auchan décrochent cette année la deuxième place avec 19 milliards. En numéro trois, avec 17 milliards, est placée une certaine Liliane Bettencourt, actionnaire de L’Oréal.

Pour les très riches, pas de doute, c’est la sortie de crise. La fortune totale des 500 plus gros patrimoines professionnels français a augmenté en un an de 25%, passant de 194 à 241 milliards d’euros. Quant au "Fmic", la Fortune minimale d’insertion au classement de Challenges, il est cette année de 53 millions d’euros, alors que l’an dernier à pareille époque le 500e du classement avait une fortune professionnelle de tout juste 40 millions.

Il est vrai qu’il y a douze mois, on était au fond du trou et que nous avions titré notre dossier "Le Richistan dévasté". Depuis, les valorisations des entreprises familiales, notamment celles cotées en Bourse, ont bien progressé. Pas tout à fait assez pour retrouver les niveaux de 2007, l’année où la fortune globale des 500 riches de Challenges a culminé à 280 milliards. Avec la crise, les riches sont donc un peu moins riches et, surtout ils pèsent moins lourd dans l’économie. Le poids du pactole des 500 de Challenges est passé en trois ans de 17% à 12,4% du PIB français. »

Article publié par la rédaction de Challenges le 07/07/10.

P.S. :
- Fortunes de France : classement 2010.

Navigation

  • À signer ! Présidentielle NON - Constituante OUI

    Remplaçons en 2017 l’élection présidentielle par l’élection d’une assemblée constituante !

  • Demos&kratos
  • Droit naturel
  • Laïcité : une valeur d’avenir
  • Nous suivre


  • ROBESPIERRE et l’an II ou la construction d’une république démocratique et sociale

Brèves Toutes les brèves