Œuvres de Maximilien Robespierre Tome XI Compléments (1784-1794)

, par  J.G.
Lu 1418 fois

Quatrième de couverture :

La première édition scientifique des Œuvres de Maximilien Robespierre, sous l’égide de la Société des études robespierristes, s’est échelonnée de 1912 à 1967.
Les dix volumes de cet immense corpus, soigneusement annotés et commentés par trois générations de chercheurs, d’Albert Mathiez à Georges Lefebvre, puis Marc Bouloiseau et Albert Soboul, sont épuisés depuis longtemps et bien peu d’érudits peuvent accéder aisément à cette édition de référence. La réimpression réalisée en 2000 par Phénix éditions a été aussi très vite écoulée.
La présente édition, réalisée pour le Centenaire de la Société des études robespierristes, comble ainsi une lacune majeure des études révolutionnaires actuelles, en France et à l’étranger, en reproduisant l’édition de 1912-1967, augmentée d’un onzième volume qui regroupe les textes omis par ses maîtres d’oeuvre ou retrouvés depuis. Loin de tout esprit apologétique ou de tout dénigrement systématique, il s’agit de mettre à la disposition des lecteurs un précieux instrument de connaissance de la démarche intellectuelle et politique d’un des acteurs majeurs de notre histoire contemporaine, mais aussi l’un des personnages historiques les plus controversés aujourd’hui encore.

Ce volume rassemble un nombre imposant d’oeuvres non publiées dans la première édition : elles concernent notamment la période où Robespierre fut directeur de l’Académie d’Arras, puis ses premiers combats lors de la convocation des États généraux et sous la Constituante. Des textes de premier plan se succèdent, comme la défense de Dupond (1789), qui met en lumière le traitement arbitraire réservé aux victimes des lettres de cachet, la défense des droits des bâtards (1786), un discours de 1787 en faveur de l’élargissement de l’espace public aux femmes dans les lieux de production des arts et des sciences, et l’Adresse aux Français de juillet 1791. Quelques lettres et des manuscrits accompagnent la réédition de son Carnet (1793) et celle des Notes contre les dantonistes (1794), établies par Albert Mathiez.

Œuvres de Maximilien Robespierre, Tome XI, Compléments (1784-1794), édition du Centenaire de la Société des études robespierristes, présentée et annotée par Florence Gauthier, Maître de Conférences à l’Université Paris VII - Denis Diderot, 2007.

Navigation

Sites favoris Tous les sites

Brèves Toutes les brèves