La faute de M. Monnet

, par  J.G.
Lu 135 fois

Quatrième de couverture :

« Véritable plongée dans la généalogie de la construction européenne, à travers le personnage de Jean Monnet, son "inspirateur", cette analyse au scalpel est également une réfutation en règle de l’idéologie "post-nationale", théorisée par Jürgen Habermas, qui prétend déconnecter la démocratie de la nation.

Mais Jean-Pierre Chevènement propose aussi d’ouvrir une voie nouvelle : celle d’une "République européenne capable d’exister par elle-même", confédération de "nations républicaines" partageant le même socle de valeurs et un projet commun d’indépendance et de solidarité. »

Jean-Pierre Chevènement, La faute de M. Monnet, Librairie Arthème Fayard, 2006.

Navigation

  • Demos&kratos
  • Droit naturel
  • Nous suivre


Sites favoris Tous les sites

Brèves Toutes les brèves