Eugène Delacroix peint les peuples en lutte

, par  J.G.
Lu 1991 fois

Autoportrait , Musée du Louvre, Paris.

Eugène Delacroix (1798-1863) est un peintre romantique français. Ses toiles sont pleines de vie et de passion. Dans certaines de ses oeuvres, il prend le parti des peuples qui luttent pour leur liberté et leur indépendance. La Liberté guidant le peuple, Eugène Delacroix

La Liberté guidant le peuple , Musée du Louvre, Paris.

Son tableau le plus célèbre est une oeuvre allégorique. La Liberté guidant le peuple , qui évoque une des journées de la révolution parisienne des 27-28-29 juillet 1830 ( les " Trois Glorieuses " ) où les insurgés remportent la victoire. Quelques semaines auparavant, il avait écrit à son frère : "j’ai entrepris un sujet moderne, une barricade. Et si je n’ai pas vaincu pour la patrie, au moins peindrais-je pour elle."

Petite analyse du tableau : "La Liberté tenant le drapeau aux couleurs de 1789 (abandonné depuis 1815) ; un "gamin de Paris" avec le sac d’un soldat de Charles X et des pistolets de cavalerie ; les cadavres de soldats de Charles X ; un paysan ayant récemment migré en ville ; un bourgeois ou un maître-artisan ; un ouvrier des manufactures ; un étudiant (polytechnicien) ; Notre-Dame de Paris."

Scio (Chios) est une île de la mer Egée peuplée de Grecs qui appartenait à l’Empire ottoman. En 1822, les habitants de l’île se révoltent contre les Turcs ; mais ces derniers brisent la révolte. Scène des massacres de Scio, Eugène Delacroix

Scène des massacres de Scio , 1824, Musée du Louvre, Paris.

Petite analyse du tableau : "Au premier plan, les Grecs blessés et martyrisés ; un Turc surveille les prisonniers grecs ; un Turc s’empare d’une femme grecque ; une colonne de fumée évoque les violences turques ( pillages, incendies...) ; une scène de massacre."

Navigation

Sites favoris Tous les sites

Brèves Toutes les brèves