Cécile Revéret, professeur de français La faillite de l’école française

, par  J.G.
Lu 274 fois


En 1976, un élève qui sortait du collège avait reçu 2800 heures d’enseignement du français depuis son entrée au cours préparatoire. En 2004, il en a reçu 800 de moins. Il a donc perdu l’équivalent de deux années et demie. C’est comme si, au milieu de son année de cinquième, on le faisait passer en seconde [1].

Navigation

  • Demos&kratos
  • Droit naturel
  • Nous suivre


Brèves Toutes les brèves